Rare Classical Music

http : <www.positifs.org/raremusic_classic>

E-mail : raremusic_classic@positifs.org


R C M
index Rare Classical Music => Musiciens, compositeurs, interprètes... => Lettre D
3. MUSICIENS, COMPOSITEURS, INTERPRÈTES... 
D
Index


Micheline Dax, comédienne

Micheline Dax est une fantaisiste convaincue qui débute à l'École des Branquignols de Robert Dhéry. Valeur sûre du théâtre de boulevard depuis la fin des années cinquante, elle n'a probablement jamais eu le temps de se consacrer sérieusement au cinéma.
Elle parcourt avec jubilation quelques bandes comiques, auprès de Fernand Raynaud –jouant la star capricieuse d'une tournée miteuse (C'EST PAS MOI, C'EST L'AUTRE)– ou de Darry Cowl  –en nymphomane portant manteau de léopard (LE GRAND BIDULE).
Avec Claude Melki, Dax, extravertie et bavarde, forme un duo détonnant, jouant une prostituée irrésistible face à un client timide dans le sketch de PARIS VU PAR..., avant de succomber à un danseur de tango dans L'ACROBATE ; deux réussites de Jean-Daniel Pollet.

Au théâtre, elle a joué sous la direction de Jean-Louis Barrault («La vie parisienne»), Jacques Charon, Pierre Dux, Robert Manuel, Pierre Mondy. L'une de ses dernières créations s'intitule «La comtesse Dracula». Elle a aussi participé à quelques spectacles musicaux comme «Monsieur Pompadour» avec Georges Guétary et «La veuve joyeuse», à de nombreuses revues à Bobino et a créé quelques one-woman-show.

Sa voix a immortalisé quelques personnages célèbres des dessins animés de Walt Disney (la pieuvre dans LA PETITE SIRÈNE) ou Goscinny (Cléopâtre dans ASTÉRIX ET CLÉOPÂTRE), ainsi que Miss Piggy la cochonne du «Muppets Show».

Un talent insolite : Micheline Dax est une excellente siffleuse ; quelques disques attestent de ce don ainsi que le générique sifflé de CRÉSUS (Jean Giono, 1960).
Elle a écrit son livre de souvenirs, au titre-confession : «Je suis gugusse, voilà ma gloire !».
Micheline Dax a été nommée meilleure actrice au Molière 2004.

 

© Copyright Festival Classique au Vert, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index)


Stéphanie-Marie Degand, violon 

Stéphanie-Marie Degand mène une carrière de plus en plus remarquée.
En musique de chambre, on la retrouve aux côtés de Christophe Rousset et de Violaine Cochard, mais aussi en compagnie de François-Frédéric Guy, Vahan Mardirossian, Marie-Josèphe Jude, Vanessa Wagner, Henri Demarquette, Emmanuelle Bertrand, Antoine Tamestit. 
Elle affectionne de jouer en soliste et en musique de chambre, mais également au sein de formations plus larges : elle est co-fondatrice et violon solo du Concert d’Astrée dirigé par Emmanuelle Haïm.
Son disque-récital paru chez Intrada en 2002 “ de Biber à Tanguy ” a été salué par la Critique (ffff Télérama). Son tout dernier enregistrement (Concertos du Chevalier de Saint-George) vient de paraître chez Assai/M10.

 

© Copyright Festival Classique au Vert, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index)


Jean Delescluse, ténor

Jean Delescluse aborde le chant au sein de l'atelier lyrique, puis de la troupe de l'Opéra National de Lyon.
Alternant entre des rôles de premier plan (Ferrando, Almaviva, Bénédict) et ceux des ténors de caractère qu'il affectionne particulièrement (Torquemada, Schmidt, Basilio, Pédrillo, Les 4 valets, L'arithmétique, La Théière...), il poursuit depuis une carrière de ténor en France.
Il est l'invité du festival d'Aix-en-Provence, du festival Berlioz, des Opéras en régions, du Théâtre du Châtelet et de l'Opéra Comique… Il se produit en concert également avec l'Orchestre National dÎle de France, de Lille, de Metz, l'Orchestre de Picardie, les Virtuoses de Prague, l'Orchestre de la Radio de Leipzig, l'Orchestre Symphonique de Montréal, l'Orchestre Symphoniquer de Berlin, sous la direction des chefs les plus renommés comme M. Minkowski, J.Mercier, C.Dutoit, S.Baudo, J.C.Casadessus, W.Christie, M.Plasson, K.Nagano, J.Nelson...
Très attaché au répertoire des mélodies françaises, Jean Delescluse se produit très régulièrement en récital accompagné de comédiens : F.Morel, J.Deschamps, A.Carré, F.Castang. Il crée notamment un spectacle sur Erik Satie avec A.Tharaud qui sera repris durant trois saisons de suite au palais des beaux-arts de Bruxelles.

 

© Copyright Festival Classique au Vert, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index)


Xavier Delette, direction

Né en 1963 dans le nord de la France à Roubaix, il y suit ses premières études musicales avant d'intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris qu'il quitte en 1987 avec cinq Premiers Prix. Cette même année, il obtient les Certificats d'Aptitude de Directeur de Conservatoire et de Professeur de Culture Musicale.

Il est alors nommé Directeur Adjoint du Conservatoire National de Région de Lille et débute ses activités de Chef d'Orchestre en dirigeant l'Ensemble Instrumental de Lille et en créant l'Orchestre de Chambre "Amadeus". Il rejoint en 1990 Robert Delcroix sur la Côte Basque afin de le seconder à la tête de l'École Nationale de Musique et de l'Orchestre Régional Bayonne Côte Basque.

À partir de septembre 1997 et jusqu’en juin 2003, il assure la direction musicale de cette formation et y inscrit des programmes qui dénotent de son intérêt pour la musique contemporaine mais aussi de l'étendue de ses goûts artistiques : ciné-concerts, ballets, comédie musicale...
En septembre 1999 Xavier Delette est nommé Directeur du Conservatoire National de Région Bayonne Côte Basque.

Son parcours de chef d’orchestre fait ressortir un travail avec des solistes prestigieux : Alexia Cousin, Michèle Command, Aldo Ciccolini, Alexandre Lagoya, Maurice André…, différentes formations : Orchestre d’Euskadi, Orchestre de Pau…, et des créations importantes de compositeurs comme Philippe Hersant, François Rossé, Peïo Cabalette, Joël Merah, Nicolas Bacri (enregistrement du double CD « Cantates » de Nicolas Bacri : 5 de Diapason, 10 de Répertoire, Grand Prix des Lycéens 2005).
Depuis septembre 2005 Xavier Delette a été nommé Directeur du Conservatoire National de Région de Paris.

 

© Copyright Festival Classique au Vert, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index)


Jörg Demus, pianiste & compositeur

Jörg Demus, pianiste et compositeur, est né à St Poltin en Basse Autriche, en 1928. En plus de l'université classique, il étudie le piano avec Walker Kerschbaumer, l'orgue avec Karl Walter, la direction avec Hans Swarowski et Joseph Krips, et la composition avec Joseph Marx. Après avoir poursuivi ses études à Vienne, il part à l'étranger pour étudier aux côtés de Yves Nat à Paris, puis avec Walter Gieseking à Saarbrücken, et enfin avec Wilhem Kempf, Edwin Fisher et Benedetti-Michelangeli. 

En 1950, il donne ses premiers concerts à Zürich et Londres, et, en 1951, il part pour une première tournée en Amérique du Sud. Ses débuts à Paris, en 1953 à la salle Gaveau, font sensation. Le critique Clarendon écrit un article intitulé « Jörg Demus joue et gagne ». Depuis, Jörg Demus a joué dans tous les lieux importants de l'Ancien et du Nouveau Monde. Il a souvent été dirigé par Herbert Von Karajan, Joseph Krips, Seijo Osawa, et beaucoup d'autres chefs d'orchestre du même gabarit. Plusieurs de ses enregistrements ont été salués par des prix internationaux. Jusqu'à aujourd'hui, il a réussi à réaliser plus de 350 enregistrements sonores ou audiovisuels. Certains ont été inspirés par sa passion à retrouver d'anciens et historiques claviers. Enfin, Jörg Demus compose également des sonates pour violon et piano, violoncelle et piano, pièces pour trio et piano solo. Des chansons ont également été créées.

 

© Copyright Élodie Feullel, l'Archipel, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index


Christophe Desjardins, alto

Élève de Serge Collot et Jean Dupouy au Conservatoire de Paris, et de Bruno Giuranna à la Hochschule der Künste de Berlin, lauréat du concours international « Maurice Vieux », Christophe Desjardins entre, en 1986, à l’Orchestre de la Monnaie de Bruxelles, comme alto solo.
Il rejoint en 1990, l’Ensemble Intercontemporain.

Dès lors, il consacre une large part de son activité à la diffusion du répertoire contemporain. Parmi les œuvres écrites à son intention : Surfing de Philippe Boesmans (1990), L’Orrizonte di Elettra d’Ivan Fedele (1995), Mémoire de vague de Denis Cohen (1996), De temps en temps de Patrick Marcland, Isthar de Felix Ibarrondo (1998)… Alternatim de Luciano Berio, pour alto, clarinette et orchestre, en 1997 au Concertgebouw d’Amsterdam qui a été donné ensuite au festival de Salzbourg, au Carnegie Hall de New York et à la Cité de la musique.

Christophe Desjardins a créé, en 2000, ...more leaves… de Michael Jarrell, et Les Lettres enlacées II de Michaël Levinas, commande des Rencontres internationales d’alto.
En 2002 il a fait la création, lors de la Biennale de Venise, de Improvisations II – Portrait, d’Emmanuel Nunes, et, poursuivant sa relation privilégiée avec Luciano Berio, il a donné la création française de Naturale, su melodie siciliane.

 

© Copyright Festival Classique au Vert, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index)


Vladimir Dubois, cor

Né à Marseille en 1979, Vladimir Dubois entame des études de cor dans la classe de Jean-Marc Dalmasso, puis à Gennevilliers dans la classe de Patrice Petitdidier où il obtient un premier prix d'Excellence en 1997.
Parallèlement, il obtient un 1er prix d'accompagnement au piano au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison dans la classe d'Angeline Pondepeyre en 1997, puis, en 2001, un Diplôme de Formation Supérieure de direction de chant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Serge Zapolsky.
Il entre également au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de cor d'André Cazalet et y obtient un Diplôme de Formation Supérieure de cor en 2002.
Il a participé à de nombreux concerts sous la direction de chefs tels que Valéry Gergiev, Sir Colin Davis, Lorin Maazel, Pierre Boulez, George Pretre, Esa-Pekka Salonen, Christoph Von Dohnanyi, Kurt Masur, Kent Nagano, Christophe Eschenbach, Armin Jordan…
Après avoir collaboré en tant que supplémentaire avec des orchestres tels que l'Orchestre de Paris, l'Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre National de France, en décembre 2001, il est nommé Cor Solo à l'Orchestre National de l'Opéra de Paris.
Il est également nommé professeur au Conservatoire Supérieur de Paris-CNR en septembre 2002.
Lauréat du Concours International de Marseille avec le quintette à vent Paris-Farkas en février 2003, il se produit régulièrement en soliste et en musique de chambre avec des partenaires tels que Paul Meyer, Alexeï Ogrintchouk, Nicolas Baldeyrou...

 

© Copyright Festival Classique au Vert, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index


Arnaud Dumond, guitare, luth

Né à Paris, Arnaud Dumond commence la guitare par le Flamenco puis s'oriente tôt vers le classique et la composition. Il obtient les plus hautes récompenses internationales : d'abord au plus important concours de guitare de l'époque, le Concours International de Paris-Radio-France, où il sera le premier guitariste Français à remporter le premier Prix. Suivront les concours de Belgrade, le Gaudéamus d'Amsterdam (musique contemporaine), et celui de Tokyo (également en tant que compositeur). Depuis, Arnaud Dumond a été invité dans le monde entier et dans les plus grands Festivals, de Moscou à New-York, de Stockholm à Madrid, de Prague à Montréal, de Jerusalem à Johannesburg etc. Parallèlement il connaît des réussites en tant que compositeur : concours, commandes, résidences, musiques de film (sur France 2 cette année), etc. Œuvres pour guitare, bien sûr, au répertoire de maints guitaristes par le monde, mais aussi pour chœur, orchestre, quatuors, piano, etc. Il a enregistré une quinzaine de disques, (Integral Classic) ; il joue non seulement en récital mais aussi en duo avec divers instruments, et compose des programmes thématiques poésie-musique, avec succès, en compagnie de la comédienne Marie-Christine Barrault. 

 

© Copyright Élodie Feillel, l'Archipel, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.

(index


Jean-François Durez, marimba

Titulaire d’une médaille d’or de formation musicale, piano et percussions du Conservatoire de Valenciennes, d’un 1er Prix de percussions et batterie du conservatoire de Créteil, Jean-François DUREZ suit parallèlement des cours de piano-jazz avec Claude BOLLING.

En 1993, il entre au C.N.S.M. de Paris, d’où il sortira trois ans plus tard avec un Premier Prix de Percussion, à l’unanimité.

Soliste à l’Orchestre de la Garde Républicaine depuis 1999, il se produit également régulièrement avec l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre de Paris, l’Ensemble Inter contemporain ou l’Ensemble Orchestral de Paris ainsi qu’avec des formations de Jazz.

 

© Copyright Festival Classique au Vert, 2006.
Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006. 

(retour index)




Haut de page


Page maintained by Christian Boullangier, Rare Classical Music, juillet 2006.