J a z z - P a s s i o n

 

5. Articles et autres Écrits originaux.

 

5.11. Sonny SIMMONS à La Comedia (29/11/02).


Accueil Jazz-Passion => index => Articles originaux => Sonny SIMMONS à La Comedia.

 

Pour son deuxième concert, "Jazz en Live à la Comedia " (en collaboration avec Jazz-Passion) a eu la riche idée d'inviter M. Sonny Simmons avec un trio formé de Tom MacClung, Gildas Scouranec et John Betsch. Avec une grande générosité, ces messieurs nous ont donné à vivre des moments qu'on aimerait retrouver plus souvent dans les salles de concert ou de clubs. Trois sets* au long desquels ils ont fait assaut de simplicité, de courtoisie et d'élégance, répandant leurs effluves -lâchons le mot- coltraniennes. Car l'ombre tutélaire du grand John C. a régné ce soir-là. Pas de souvenir, mais une musique bien vivante, actuelle, nouvelle. Celle du grand Th. Monk aussi, grâce à un " Round Midnight " pour lequel se sont joints un trombone** et un soprano*** inspirés -dont on ne nous pardonnera pas de ne pas donner les noms, mais qu'on trouvera sans doute sur ce site.
Longue silhouette noire et droite, Sonny Simmons nous a gratifié de ses apparitions avec un peu trop de parcimonie à notre goût. Mais il obtint facilement notre indulgence en jetant à l'alto des thèmes qu'il campa avec esprit et autorité. Déambulant entre la scène et les coulisses, il laissa souvent le soin à son trio de se lancer dans des développements étourdissants et de nous inviter à parcourir les sphères éthérées. Le trio a donc eu bien souvent les honneurs. Véritable bibliothèque pianistique ambulante sous ses faux airs de pianiste de pub, MacClung, en grande forme, alternait les styles de jeu avec un naturel déconcertant, jouant free, mêlant les phrasés bop ou funky ou les accents maccoytynériens. Il avait pour complice le hiératique John Betsch, avec ses fûts bien à plat, et dont les riches effets sonores sont inversement proportionnels à la gestuelle. On avait pourtant tout fait pour séparer ces deux-là, placés aux deux extrémités de la scène. Rien n'y a fait ; la collusion a été totale, sous l'il de Gildas, impassible juge de paix toujours attentif à soutenir la machine de sa pulsation grave et profonde. Puis, retour de la longue silhouette noire pour de magistrales conclusions.

Inaugurant le concert, le Dr Gilbert Maurisson (Jazz-Passion), maître de céans pour l'occasion, avait présenté Sonny Simmons comme un des acteurs de premier plan de l'avant-garde des années 70. On pourrait aussi bien ajouter : et des décennies suivantes. Car si d'avant-garde il est question, on a toujours du mal à discerner le gros des troupes.

Tout cela se passait à la Comedia... Un lieu ouvert, assez vaste pour qu'on y circule librement, assez chaleureux pour nous rendre proches ceux qui jouent sur scène et où il n'est pas besoin de tendre l'oreille pour écouter.

O.G.
01/12/2002


* Le 3ème set a été réclamé avec vigueur par le public qui ne voulait pas en rester là à la fin du 2ème set !
Il déclencha de telles salves d'applaudissements que Sonny Simmons, bien que fatigué, accéda à sa demande (NDLR).
(retour au texte)

** Ed Byrne qui s'est installé en Europe depuis quatre mois. Ce tromboniste, compositeur et arrangeur a travaillé notamment avec James Brown, Chet Baker, Herbie Hancock, Dizzy Gillespie, Lionel Hampton, Buddy Rich, Charles Mingus, Joe Henderson, Archie Shepp (NDLR). (retour au texte)

*** Dominique Subiela, que nous avions déjà apprécié lors de la 1ère soirée de " Jazz en Live à La Comedia " (15/11/2002). Il avait rejoint Gilles Dardenne et Sunny Murray pour accompagner sa femme, Cynthia McPherson (la cousine de Thelonious Monk !) qui avait accepté, en fin de soirée, de chanter " Round Midnight " (NDLR). (retour au texte)


Précisions du Dr Gilbert Maurisson (Jazz-Passion)

Lors du concert de Sonny Simmons qui eut lieu le 29 novembre 2002 dans le cadre de " Jazz en Live à La Comedia en collaboration avec Jazz-Passion (<www.positifs.org/jazz-passion) ", Gilles, de Crocojazz, proposa à O.G. en plaisantant, qu'il rende compte de ce concert et que ce papier alimente le site Internet de Jazz-Passion.
C'est donc chose faite et en un bref délai ! Passion du jazz oblige !

Ce qui fait que le nombre des collaborateurs de Jazz-Passion commence à s'accroître très sensiblement : Julien Palomo, Pomotu, Marc Chaloin et maintenant O.G..
Ce qui ne peut que me réjouir puisqu'en créant Jazz-Passion, je souhaitais que d'autres passionnés de jazz puisse participer à la rédaction d'articles pour Jazz-Passion et à la réalisation de reportages photographiques (certains seront publiés prochainement !).

Je souhaiterais particulièrement remercier Marc Chaloin car cet ami et biographe de Sonny Simmons m'a été aussi d'une grande aide pour constituer avec Sonny Simmons, ce quartet qui fut qualifié de " quartet de rêve ".

Et que les absents sachent qu'ils auront la possibilité de découvrir l'année prochaine ce concert puisqu'il a été filmé (cela a été aussi le cas de la répétition effectuée le 28 novembre) !
Ce tournage s'inscrit dans un projet de film consacré entièrement à Sonny Simmons.
C'est le réalisateur François Lunel qui s'en est chargé.
Un autre passionné de jazz et notamment de la musique de Sonny Simmons puisqu'il a réalisé antérieurement un long métrage ("
Jours tranquilles à Sarajevo "), qui avait été présenté au festival de Cannes (et qui sortira en salle en mars 2003), et pour lequel il avait utilisé la musique de ce très grand saxophoniste.

© Copyright O. G., 2002.


Voir aussi :

Sonny Simmons

Sonny Simmons Quartet en concert à la Comedia.



Haut de page
 

Page maintained by Christian Boullangier for Jazz-Passion, 2002.