VII. Tuberculose.


Accueil Positifs => en résumé => index général => Autres maladies et Sida =>
La Tuberculose. (1998)

Plan du site


I. INFORMATIONS SUR lNTERNET AU SUJET DE LA TUBERCULOSE.

Un site Internet : <http://www.south-asia.com/ngo-tb/>.

Forums de discussion par e-mail : envoyer un e-mail à : majordome@mos.com.np avec comme message : subscribe tbnet.

Pour plus d'informations sur ces services, contacter : iansmith@mos.com.np.


2. HISTORIQUE.

L'agent responsable de la tuberculose, Mycobacterium Tuberculosis, est apparu sur la terre il y a plus de 10 000 ans. Au 17ème et au 18ème siècle, il fut responsable d'un quart des décès des adultes en Europe. Au 19ème siècle, la tuberculose fut la principale cause des décès aux États Unis d'Amérique.

Les premiers traitements efficaces ont été disponibles dans les années 1940-1950. Après une régression de la tuberculose durant des dizaines d'années, il y eu une recrudescence de la tuberculose en 1990, et dans de nombreux pays, elle devint la principale cause de la mortalité, tuant de 2 à 3 millions de personnes chaque année,

C'est à cette époque que sont apparues de nouvelles souches résistant aux traitements ; ce qui devînt un problème préoccupant, notamment chez les personnes infectées par le virus du Sida puisque la séroprévalence de la tuberculose chez les personnes séropositives est de plus de 100 fois plus élevée que dans la population en général.

Tout comme la lutte contre le Sida, la lutte contre la tuberculose est devenue une priorité internationale.


3. EXTENSION DES RÉSISTANCES AUX TRAITEMENTS DE LA TUBERCULOSE.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) / World Health Organization (WHO) vient d'annoncer dans le N°4 de son journal "THE TB TREATMENT Observer" (Février 1998) que les résistances au traitement (Multi-Drug Resistances) de la tuberculose (MDR-TB) concernent un nombre de plus en plus élevé de pays.

Une étude réalisée pendant trois année et publiée en octobre 1997 indique que sur 35 pays (correspondant à 20% de la population mondiale)*, un tiers des malades ** se trouvent dans cette situation, avec une fréquence allant de 2 à 14%.
C'est le cas de la Russie, de la Lettonie /Latvia (résistance à au moins deux médicaments chez 22% des malades), de l'Estonie, de la République Dominicaine (résistances combinées dans 9% des cas), de l'Argentine et de la Côte d'Ivoire.
Des résultats préliminaires indiquent que ce serait aussi le cas en Inde (Delhi State où 13% des malades présenteraient une MDB-TB) et en Chine (Henan Province).

Causes : le phénomène MDR-TB concerne particulièrement l'isoniazide et la rifampicine, des médicaments fréquemment utilisés. Ce phénomène survient à l'occasion de traitements inadéquats (médicaments ou posologies inadaptés, traitements mal suivis). Ces traitements ainsi prescrits permettent de supprimer la croissance de certaines souches, mais par contre, ils favorisent la multiplication de souches résistant à ces traitements (phénomène de résistance acquise). La transmission de ces souches résistantes d'une personne infectée à d'autres personnes conduit à une extension du nombre de malades présentant d'emblée ce phénomène de MDR-TB (phénomène de résistance primaire).

Conséquences : l'extension du phénomène de MDR-TB pour l'isoniazide et la rifampicine est particulièrement alarmante car il s'agit d'un des traitements les plus efficaces, et c'est souvent le seul traitement auquel ont accès de nombreuses personnes qui ne peuvent recourir alors aux traitements sophistiqués et onéreux utilisés dans les pays industrialisés (le coût de ces traitements étant 100 fois plus élevé, pouvant dépasser 250 000 dollars par malade).

Cette conséquence est d'autant plus dramatique en raison de l'extrême contagiosité de la tuberculose à partir des malades non traités (ce qui est encore le cas pendant les 21 jours qui suivent le début du traitement) : on a décrit le cas extrême d'un malade qui a été à l'origine de la contamination de 668 personnes ("Le Moniteur des Pharmaciens et des Laboratoires", N·2013, 21 janvier 1993).


* Argentine, Australie, Bénin, Bolivie, Bottswana, Brésil, Chine, Côte d'Ivoire, Cuba, Espagne, Estonie, États Unis, France, Inde, Italie, Kenya, Latvia, Lesotho, Népal, Nouvelle Zélande, Pays Bas (Netherlands), Pérou, Portugal, Porto Rico, République de Corée, République Dominicaine, République Tchèque, Roumanie, Royaume Uni, Russie, Sierra Leone, Suisse, Thaïlande, Vietnam, Zimbabwe.

** Étude réalisée à partir de 50 000 personnes atteintes de tuberculose.




Haut de page
 

© Copyright association POSITIFS, France, 1998.
Page maintained by Sylvain & Christian.