C.51. Bangkok : XVI Conférence internationale sur le Sida


Accueil Positifs => en résumé => index général => Publications de l'association POSITIFS => Bangkok (2004)

Plan du site


11-16 juillet 2004

Travaux acceptés


INDEX

Poster WePeA5599

Athérosclérose et HIV : Homologie entre le virus Herpès athérogène de Marek et le récepteur aux LDL,
entre le cytomégalovirus (CMV) et le récepteur lié aux LDL,
et entre la protéine VIF du HIV et la phospholipase A2

English Version



 Communication CD B11240

Reconstitution du système immunitaire par la DHEA

Étude d'un cas clinique significatif

English Version



index

 

Poster WePeA5599

Athérosclérose et HIV : Homologie entre le virus Herpès athérogène de Marek et le récepteur aux LDL, entre le cytomégalovirus (CMV) et le récepteur lié aux LDL et, entre la protéine VIF du HIV et la phospholipase A2

Auteurs : TRAN Guy Mong Ky (1, 5), CAPRANI Adrien (3, 5), KIRKIACHARIAN Serge (2), MAURISSON Gilbert (4, 5).

1 University Paris-Sud XI ; correspondence: 31 Av du Bois, Châtenay-Malabry, France. E-mail : mkg_tran@yahoo.fr
2 Therapeutic Chemistry, Faculty Pharmacy, University Paris-Sud XI, Châtenay-Malabry. E-mail : serge.kirkiacharian@cep.u-psud.fr.
3 University 7-Denis Diderot, CNRS Tour 33/34 ESA7057, 2 Place Jussieu, Paris Cedex 05. E-mail : caprani@ccr.jussieu.fr.
4 Centre Médical Europe, 44 rue d'Amsterdam, Paris. E-mail : maurisson@club-internet.fr.
5 Association Positifs, BP 230 75865 Paris Cedex 18. E-mail : positifs@positifs.org


Le Sida est caractérisé par la survenue d'athérosclérose sévère chez de très jeunes patients. Ceci nous a conduit à nous intéresser à la physiopathologie de l'athérosclérose dans cette population particulièrement inusuelle. Notre objectif a été de passer au crible des virus connus pour induire l'athérosclérose. Nous nous sommes ainsi intéressés au virus Herpès de Marek (FabricantC.G., 1978), qui peut induire une pathologie coronaire chez le poulet, même avec un régime sans cholestérol. Le CMV est également un bon candidat, dans la mesure où il augmente les récidives des sténoses coronariennes après pose de stent. Enfin, chez des souris transgéniques, la phospholipase A2 est responsable de l'athérosclérose (Ivandic B., 1999). En comparant les sèques d'acides aminés, nous avons trouvé trois homologies significatives :

1) les 132 paires de base répétées du virus de Marek (séquence LTHS...TICRNKFLCLLP)... sont un récepteur-like des LDL cholesterol de lapin (séquence de répétition V) (CIHSS...SLC-ss-CKNKÉ RQFVC-ss-CPVL) dans une structure tridimensionnelle pontée par des ponts disulfure [-ss-].
2) Le TRL6 du CMV (séquence WHSV...DQWLCNVTGIGNAT) est un récepteur-like aux LDL(WHSV...QWLCD).
3) La protéine VIF du HIV possède la structure tridimensionnelle et les résidus du site (His, Ser) d'une phospholipase A2.

Conclusion : ces fortes homologies entre des virus et des récepteurs du cholestérol d'une part, et la protéine VIH du HIV-1 et la phospholipase A d'autre part, pourrait expliquer la survenue d'athérosclérose sévère dans cette jeune population HIV+. Le traitement devrait se focaliser sur des médicaments anti-herpès (et aussi sur la propolis d'abeille, antiviral naturel), ainsi que sur la protéine VIF comme composant d'un vaccin, et des drogues anti-phospholipase.

index

Communication CD B11240

Reconstitution du système immunitaire par la DHEA

Étude d'un cas clinique significatif

CAPRANI A. 1, 2, Richert A. 1, 2, MAURISSON G.1, 3

1 Association Positifs, BP 230 75865 Paris Cedex 18. E-mail : positifs@positifs.org
2 University 7-Denis Diderot, CNRS Tour 33/34 ESA7057, 2 Place Jussieu, Paris Cedex 05. E-mail : caprani@ccr.jussieu.fr.
3 Centre Médical Europe, 44 rue d'Amsterdam, Paris. E-mail : maurisson@club-internet.fr.


Position du problème : La DHEA empêche le déséquilibre entre TH1 et TH2, connu pour contribuer à la progression de la maladie. De plus, chez les patients séropositifs, on observe très souvent une diminution de la concentration sanguine de DHEA.

Méthode : Les concentrations sanguines de sulfate de DHEA (DHEAS), de cortisol, ainsi que le nombre de CD4 et de CD8, sont déterminés chez un patient présentant initialement un rapport DHEAS/cortisol faible et supplémenté par la 7-kétoDHEA, sont instaurées pendant 21 mois.

Résultats : Une supplémentation en DHEA est instituée sur un patient ostéoporotique de 60 ans, ayant un état clinique et biologique stable (CD4= 325+/-20/mm3 ; charge virale <50copies/ml ; DHEAS ª 700ng/ml ; pas d'infections opportunistes) au cours des deux années précédentes, dans le but d'augmenter la masse osseuse après échec des traitements classiques. La supplémentation a été faite avec la 7-keto DHEA (qui ne présente pas de risques connus de cancers hormonaux dépendants) ; 50 mg per os par jour pendant les 3 premiers mois, 75 mg par jour pendant les 12 mois suivants, puis 50 mg par jour.
À 3 mois, la concentration sanguine de DHEAS s'est élevé à 1 433 ng/ml, puis à 6 et 9 mois à 2 700 ng/ml avant de décroître à 16 mois à 1 200 ng/ml. Les CD4 augmentent progressivement : 407 à 3 mois (+24%), 520 à 6 mois (+58%), et sont stables entre 6 et 21 mois (515±22). Cette augmentation est hautement significative (p<0.05).
À 21 mois les CD4 augmentent à nouveau pour atteindre 650 (+100% de la valeur de base). Ces résultats pourraient peut-être s'expliquer par un effet sur l'apoptose, comme cela avait déjà été avancé pour une supplémentation avec de faibles doses de corticoïdes.
De plus, le seul paramètre biologique contrôlant la masse osseuse qui était fortement augmenté (PTH), est normalisé en dépit de résultats contrastés sur la masse osseuse des vertèbres ostéoporotiques (L 1-L5) qui augmente fortement (+9.5%) à 9 mois, décroît de 18% à 14 mois et augmente à nouveau de 10% à 18 mois.

Conclusion : La restauration d'un niveau normal de DHEA chez un patient HIV+, qui en présente un déficit, par supplémentation par la 7-keto DHEA entraîne une augmentation drastique des CD4, meilleur que celui obtenu par l'IL2, et ce sans effets secondaires ; sans toutefois induire la reminéralisation attendue, capable de contrebalancer un des effets secondaires des thérapies HAART. Ce cas clinique significatif justifierait la mise en œuvre d'un essai clinique.



Haut de page
 

© Copyright 2004 association POSITIFS, France.
Page maintained by Christian.

Créée en décembre 2004.