Latest Plans:
RSS
Nov 23
C.83-BASES MOLECULAIRES DES « ALICAMENTS » DU CANCER DE LA PROSTATE : BLOCAGE DE NF-KB, STIMULATION PDF print email
Written by TRAN Ky Mong Ky   
Monday, 09 December 2013 11:09
There are no translations available.

C.83-BASES MOLECULAIRES DES « ALICAMENTS » DU CANCER DE LA PROSTATE : BLOCAGE DE NF-KB, STIMULATION DE P53 ET APOPTOSE MITOCHONDRIALE

Poster présenté à la journée  de l’ARTP du 20 novembre 2013

 

Introduction : Une alimentation anti-cancer de la prostate (KP), basée sur les mécanismes d’action moléculaires des « alicaments », renforce l’efficacité du traitement classique.

 

Methodes : Revue de la littérature, livres (David Servan-Schreiber (2010), David Khayat (2010), Denis Gingras/Richard Beliveau (2005).

 

Resultats : Le régime alimentaire du KP comprend : Thé vert, resvératrol, curcuma, jus de grenade, graines de lin, soja, sélénium, tomates cuites, algue brune, choux, alliacés, vitamine D3, café, baies de Goji, huile d’argan et sport.

Le thé vert (EGCG) inhibe NF-kB et stimule p53, est actif en clinique.

Le vin rouge (resvératrol) (1 verre/j) entraine une baisse de 40% du cancer. Il inhibe NF-kB, stimule p53, induit une apoptose et améliore la réparation des gènes.

Le curcuma (associé au poivre): L’incidence du KP est de 5/100 000 en Inde (consommation du curcuma), contre 104/100 000 aux USA (pas de consommation); la curcumine inhibe NF-kB et stimule p53.

Le jus de grenade divise par 3 la vitesse de propagation du cancer opéré en rechute.

Les graines de lin moulues ralentissent la croissance des tumeurs de 40%.

La génistéine du soja retarde la progression après traitement local, bloque la division  et stimule l’apoptose.

Le sélénium diminue de moitié les cancers (17 versus 35) sur 974 personnes.

La tomate cuite (lycopène) diminue le risque de 30%.

La fucoxanthine (algue brune) inhibe la croissance des cellules cancéreuses. Eviter les algues japonaises radio-actives.

Les crucifères [choux (sulforaphane)] sont plus efficaces que la tomate.

Les alliacés [ail (allicine, diallyl sulfide)] > 10g/j entrainent 50% moins de cancer qu’à  < 2g/j.

La vitamine D3 (2 000 UI/j) fait régresser le PSA.

Le café à fortes doses diminue de 60% le risque de KP mortel.

Les baies de Goji (Lycium Barbarum) induisent l’apoptose et inhibent la croissance d’une xénogreffe chez la souris.

L’huile d’argan (polyphénols) inhibe les cultures cellulaires de KP.

 

Conclusion: Les « alicaments » sont non toxiques, ont montré une réelle efficacité dans des études cliniques (vin rouge, jus de grenade, graines de lin, ail, soja, sélénium, tomate, café à fortes doses même décaféiné). Le mécanisme (pour le thé vert, le curcuma, le café et le vin rouge) est le blocage de NF-kB, la stimulation de p53 et l’induction de l’apoptose mitochondriale.

 

 

 

Last Updated on Monday, 09 December 2013 11:11