Latest Plans:
RSS
Nov 20
C.27. Stratégies douteuses chez Wellcome-Glaxo PDF print email
Written by Administrator   
Wednesday, 23 December 2009 02:38
There are no translations available.

En refusant d'admettre la pertinence des résultats du protocole Concorde, qui démontra clairement que l'AZT en monothérapie n'avait aucun effet chez les personnes séropositives asymptomatiques (cf. Sida Tout Va Bien N°14, 1993), on avait eu un avant goût des stratégies de marketing utilisées par la firme pharmaceutique Wellcome.

Mais comment qualifier les managers de ce laboratoire, depuis racheté par Glaxo, quand on apprend en 1996 qu'ils proposent de fournir de l'AZT à l'Afrique. Certains penseront qu'il s'agit d'une démarche humanitaire ; ce n'est malheureusement pas le cas puisqu'en Occident, depuis 1996, il est admis que l'AZT en bithérapie, et de surcroît en monothérapie, a très peu d'effets bénéfiques et que parmi les thérapeutiques officielles, des progrès conséquents viennent enfin de se produire avec l'avènement des trithérapies en complément des prophylaxies. Donc, pour résumer : on fourgue l'AZT à l'Afrique sous le couvert d'une action humanitaire puisque le marché de l'AZT est en train de s'épuiser en Occident, et que ce n'est pas demain la veille que l'Afrique bénéficiera des trithérapies !

Comment peut-on encore autoriser légalement de telles stratégies de marketing ?

Que penser aussi de l'affaire du 1592 U 89 ?

C'est un inhibiteur de la reverse transcriptase autour duquel plane une rumeur : il serait plus efficace que l'AZT, le ddI, le ddC, et même que le D4T et le 3TC, et sans effets secondaires. Malgré la pression d'associations américaines et maintenant françaises*, Glaxo-Wellcome a indiqué que les résultats obtenus avec ce médicament sont encore trop préliminaires pour qu'il devienne accessible aux patients ! Même le Wall Street Journal s'est offusqué de cette position !

Certains pensent que, tant que le 3TC continuera de donner des résultats satisfaisants dans le cadre des trithérapies (notamment en association avec le D4T et l'indinavir), Glaxo-Wellcome ne développera pas le marketing du 1592 U 89 !

* Pour plus de précisions, contacter Actions Traitements (190, bd de Charonne, 75020 Paris ; tél. : +33 (0)1 43 67 66 00 ; Fax : +33 (0)1 43 67 37 00 ; Minitel : 3614 HIVINFO).

Last Updated on Friday, 19 March 2010 21:17