Latest Plans:
RSS
Sep 23
C.22. XIème Conférence Internationale sur le SIDA Vancouver (7-12 juillet 1996) - Endocrinologie (suite) PDF print email
Written by Administrator   
Monday, 21 December 2009 12:28

Endocrinologie (suite)


IV, 1 : Mo.B.420

SB Solerte et coll.* ont montré que les valeurs basales sériques d'hormone de croissance (GH) sont plus élevées (p<0,01), et que les valeurs d'IGFI (Insuline-like Growth Factor) et d'IGFBP3 sont plus basses (respectivement p<0,001) chez 11 patients séropositifs (stade CDC C3 ayant des lymphocytes CD4<200/mm3 et une dénutrition) vs 12 patients séronégatifs en bonne santé. Le rythme circadien de GH-IGFI et de IGFB3 disparaissent chez les patients au stade SIDA. Les rapports des concentrations molaires d'IGFI/IGFBP3 et d'IGFI/GH sont significativement diminués chez les personnes séropositives vs les patients contrôles. Le traitement par GH recombinant (16U/m2/semaine pendant 4 semaines) augmente de façon significative (p<0,001) la sécrétion d'IGFI des 24 h et normalise le rythme circadien de la sécrétion de GH dès la 2ème semaine de traitement. Ces résultats suggèrent que la GH est biologiquement inactive chez les patients au stade SIDA. La diminution de l'activité de la GH et l'altération de la sécrétion de l'IGFI pourraient expliquer l'augmentation du catabolisme, et la réduction de la formation et de l'activité des cellules T. La réduction de l'activité de l'axe GH-IGFI-IGFBP3 chez les patients au stade SIDA serait un mécanisme endocrinien de défense contre le VIH.
* Dept. Internal Medecine, Ospedale S. Margherita, Piazza Borromeo 227100 Pavia, Italie. Tel : 0039.382.27769, Fax : 0039.382.24270


IV, 2 : Tu.B.2378

PM Nemechek et coll.* ont montré, parmi 11 patients ayant une insuffisance surrénale (IS) clinique, une majoration du cortisol de plus de 5 ug/dL ou un pic au dessus de 18 ug/ml chez 9/11 patients. Un mois après le début d'un traitement par glucocorticoïdes (faibles doses de prednisone : 10-20mg/jour), 47% des patients ont présenté une très nette amélioration clinique des symptômes d'IS avec une prise de poids de 1,5 kg. L'augmentation du niveau basal du cortisol serait une réponse normale de l'organisme en réponse au stress virologique (contrairement à une réponse excessive ainsi que cela est communément interprété dans la littérature) et que, chez la plupart des patients, la réponse est basse de façon inappropriée. Des symptômes d'IS (fatigue, douleurs abdominales, amaigrissement) sont souvent présents chez les personnes séropositives, mais ils sont souvent attribués à d'autres causes, alors qu'ils s'améliorent nettement sous corticothérapie.
* 7301 Mission Road, Suite 339, Prairie Village, Kansas, 66208 USA. Tel : 816-384-7307, Fax : 816-384-5373, E-mail : This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it



Last Updated on Friday, 19 March 2010 21:25