Latest Plans:
RSS
Jul 21
C.59. 11º Conférence européenne sur le Sida ( Madrid 24-27 Octobre 2007) PDF print email
Written by Administrator   
Thursday, 18 March 2010 04:42
There are no translations available.

Reflexions

Cette conférence européeene qui au fil du temps devient de plus en plus mondiale a reuni 3800 participants provenant de 97 pays et donné lieu à 416 communications . Une selection particulièrement forte a été pratiquée par le comité scientifique avec plus de 50% de rejet des abstracts soumis . Sur le contenu, il s'agit d'une conférence essentiellement clinique qui reprend et complète les résultats présentés à Sydney en Juillet dernier à la 4°conference de l'IAS

En dépit de la mise sur le marché d'une vingtaine d'antiviraux appartenant à 6 classes différentes, il y a encore environ 15% d'echec thérapeutique(échecs qui pourraient être évités par l'utilisation de la tacrine !, cf articles qui y sont consacrés sur notre site web). La pandémie continue de croître avec 39,5 millions de séropositifs dans le monde, avec 4,3 millions de nouvelles contaminations en 2006. De plus 10% de ces nouvelles contaminations sont transmises par des virus resistants On constate,par ailleurs, notamment en Afrique un échec de la prévention( 3préservatifs par personne/an en Afrique subsaharienne)et dans les pays développés un relâchement de la prévention .. La contamination dans les pays développés est majoritairement hétérosexuelle. En Europe 60% des 2,4 millions de séropositifs ignorent leur statut sérologique et constitue le facteur majeur de l'extension de la contamination. Les pouvoirs publics , par l'absence de campagne incitative forte au dépistage, sont en partie responsable de la situation. Par ailleurs un fait nouveau est la recrudescence dans les pays développés de cas de tuberculose multiresistantes (10% environ)

Beaucoup d'essais cliniques avec de très nombreuses combinaisons d'antiviraux ont été présentés pour tenter d établir la supériorité d'une combinaison par rapport à une autre. Malheureusement la plupart de ces essais ne présentent aucun intérêt ni pour le patient , ni pour la recherche puisqu'une grosse étude portant sur 3293 patients, que le Comité scientifique de la Conférence a délibérement selectionné pour les sessions Poster( P7.7/01/BTD) démontre que quelquesoit la combinaison( PI non boosté, NNRTI, PI boosté) on observe à 21 mois la même augmentation des CD4 et la même diminution de charge virale.

La simplification des traitements se poursuit. Le Kalétra , en monothérapie(Lopinavir/ritonavir) est validé avec un essai sur 96 semaines. Le darunavir en monothérapie est en cours d'exploration.

Last Updated on Thursday, 18 March 2010 05:49
 
C.62. 5th IAS( International AIDS Society) conference on AIDS and HIV infection PDF print email
Written by Administrator   
Thursday, 18 March 2010 03:09
There are no translations available.

Capetown, South Africa, 22-24 July 2009

“Positifs” n’a pu être present physiquement”à cette conference, faute de moyens financiers. Un abstract en présentation CD a cependant été retenu (CDA009) et nous la présentons in extenso dans cet article. Pour une excellente synthèse objective, mais où l’information off que Positifs rapporte systématiquement n’apparait pas, nous vous conseillons de consulter: http://www.nam.org.uk/cms1290216.aspx .

Parmi les points que nous pouvons souligner:

  • Quasi consensus sur une mise sous traitement rapide, c’est à dire à 350 CD4, en faisant l’impasse sur les effets indésirables  à long terme des traitements!
  • Débat non clos sur les risques cardiovasculaires de l’abacavir
  • Simplification des traitements. Monothérapie au Kalétra validé.

Monothérapie au darunavir/ritonavir possible. Atanazavir boosté ou non boosté presentent la meme efficacité.

L’aciclovir reduit les risques de progression de la maladie et le taux de mortalité.

Enfin rien de vraiment nouveau sur les vaccins et l’éradication par accès aux reservoirs.


Communication  de “Positifs”

Molecular mimicry between aphthous diseases viruses: HIV-1 Gag p24, Human Foot-and-Mouth Disease Virus (HMFDV) and Parvovirus B19 (Behcet’s disease) centred on a hexapeptide VDRFYK. Thalidomide mechanism of action on Gag.

Tran M.K.G. 1*, Caprani A. 2*,  Gerbaud L.1

1 University Auvergne. Public Health (Pr Gerbaud L.), Hospital Hotel Dieu, Clermont-Ferrand, France. E-mail : This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
2 University Paris VII, CNRS, France. E-mail : This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
* Association Positifs, Paris, France.


BACKGROUND

Thalidomide is used in AIDS aphthous ulcers (Jacobson J.M., 1999) and Behcet’s bipolar aphthous disease, but the link between the 2 diseases is not clear. After the outbreak of cattle mouth-and-foot disease in France and Great-Britain, we tried to prevent for the future such a catastrophe for agricultural economics by studying a vaccine containing a critical epitope. In Behcet’s disease, Parvovirus B19 was found in 15, 7% cases versus 0% in controls (p = 0, 03) (Kiraz S., 1996).  Parvovirus B19 DNA was detected by polymerase chain reaction in the lesional skin of Behçet's disease (Baskan E.B., 2007). Streptococcus Sanguinis and human herpesvirus simplex have also been implicated in Behcet’s disease (Suzuki Kurokawa M., 2004).

We try to understand the mechanism of aphthous ulcer formation in AIDS, Behcet’s disease and cattle mouth-and-foot disease.

Last Updated on Thursday, 18 March 2010 04:35
 
C.64. Cancer Du Foie, Dioxine, Incinerateurs (En France, Dans Le Monde) PDF print email
Written by Administrator   
Wednesday, 10 March 2010 01:51
There are no translations available.

Journées Internationales de Biologie 2009

Cnit La Défense, Paris.
Thématique Cancer.  Poster 141


TRAN Guy Mong Ky, Gerbaud Laurent.
Université d’Auvergne, Santé Publique, Hôtel-Dieu, 63 000 Clermont-Ferrand, France.

Le cancer du foie a de nombreuses causes environnementales: Virus (VHB et VHC), alcool sur foie cirrhotique, et mycotoxines (aflatoxine B1 dans la farine d'arachide en Afrique, luteoskyrine dans le riz en Asie) ou des facteurs hormonaux (traitement par les androgènes ou les oestrogènes, par le biais d'une péliose) sur foie non cirrhotique (Mathieu D, 1996).

Nous étudions ici le rôle de la dioxine, considéré comme le plus puissant cancérigène au monde, en raison du modèle expérimental du rat qui présente dans 100% des cas un cancer du foie après exposition à la dioxine (dioxines, INSERM, 2000) et du lapin qui présente des lésions hépatiques (étude interne faite par Dow Chemicals en 1965, citée par Robin M-M, 2009).

Chimiquement, la dioxine est par ses chlores proche du tétrachlorure de carbone CCl4 très hépatotoxique et du chlorure de vinyle monomère (qui donne un cancer du foie). Du fait de son hydrophobie, elle s’accumule dans le tissu adipeux hépatique, en particulier en cas de stéatose hépatique, qui constitue un facteur de risque de cancer du foie. Le mécanisme d’action cancérigène est une séquestration de la dioxine par les cytochromes P450 et une accumulation hépatique, avec une atteinte mitochondriale, une inhibition de l’apoptose et un stress oxydatif. Elle induit aussi l’oncogène c-Myc, qui est un activateur transcriptionnel de la télomérase (Sarkar P, 2006), dont l’importance dans la cancérogénèse a été couronnée par le Prix Nobel de Médecine 2009. La voie qui passe par c-Myc et qui augmente la télomérase est indépendante du récepteur AhR de la dioxine. Une étude de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) autour de 4 incinérateurs français montre que la fréquence du cancer du foie y est augmentée (Fabre P, 2008); au Vietnam, le risque estimé par l’Odds Ratio (OR) est multiplié par 8,8 (Intervalle de Confiance à 95% : 1,9-41) après exposition à l’Agent Orange (dioxine) (Cordier S, 1993) et à Seveso le risque est de 3,7 chez les femmes et de 2,2 chez les hommes (Pesatori AC, 1991).

Last Updated on Sunday, 14 March 2010 04:10
 
C.63. 12° EACS (European AIDS Clinical Society) Cologne, Allemagne , 11-14 Novembre 2009 PDF print email
Written by Administrator   
Wednesday, 10 March 2010 00:59
There are no translations available.

Ce congrès européen, dont les participants sont essentiellement des cliniciens s’élargit au fil des ans au reste du monde et a déplacé cette année plus de 3000 participants. Beaucoup de résultats ont été présentés mais sans aucune voie ouverte tant sur le vaccin que sur l’éradication. Beaucoup d’essais cliniques comparatifs et aussi de simplification des traitements, mais sans intérêt majeur si ce n’est une compétition stérile entre les laboratoires, les différentes combinaisons d’antiviraux n’ayant pas de différence très significative quant à leur efficacité. Beaucoup de communications sur les effets indésirables des différent antiviraux avec l’apparition inquiétante des désordres neuropsychiatrique (qui n’avaient donné lieu à AIDS 2008 à Mexico qu’à une seule communication Poster). Autre fait à noter, cette conférence est de plus en plus verrouillée par les firmes pharmaceutiques qui la sponsorisent. Pas une seule communication sur les traitements alternatifs/complémentaires (y compris celle que nous avions soumis sur l’intérêt de deux plantes de la savane africaine), n’a été retenue.

Parmi les communications orales, nous retiendrons la faisabilité de monothérapies avec Darunavir/ritonavir; Lopinavir/ritonavir; . Par contre le Raltegravir conduit à un échec en monothérapie.

Last Updated on Sunday, 14 March 2010 04:11
 
C.57. Toronto 2006: Myelitis AIDS Canarypox and Vaccinia Virus MVA Vaccine PDF print email
Written by Administrator   
Friday, 05 March 2010 01:17
There are no translations available.

AIDS vaccine-induced myelitis: Canarypox virus 005 and spinal cord myelin basic protein molecular homology at sequence GRDSRSGSPMARR with 2 citrullines.



TRAN Mong Ky Guy1*, CAPRANI A.2*

1 University Paris V, Corresp. : 31 Av. du Bois, 92290 Chatenay Malabry, France.
2 University Paris VII, Diderot, Paris, France.
* POSITIFS Association, Paris, France


INTRODUCTION

Canarypox virus based AIDS vaccine was stopped in USA (and also in France) after the occurrence of an acute myelitis case, suggesting that the species barrier between birds and humans (as for influenza and poliomyelitis virus) was broken by canarypox virus. In France, the vaccine did not contain canarypox virus but only lipopeptides, so the vaccination was retried after the verification of lipopeptides innocuity. Zagury D (1991) precedently had complications after vaccination with a vaccinia virus vector in HIV-1 patients, but this was forgotten: He reported cell immunotherapy with recombinant vaccinia that resulted in “wide necrosis” at the site of subcutaneous/intramuscular injections, resulting in death in 3 of 8 Aids patients; all 3 had CD4 counts less than 50 cells/mm3. Thus it seems that poxvirus family may represent a harmful family of viruses in AIDS patients.

In fact the acute myelitis observed with canarypox vaccine reminds the multiple sclerosis (MS) picture and discovery of anti-vaccinia virus antibodies in MS by various authors (Kempe CH, 1973; Thompson JA, 1975; Myamoto H, 1976).

post-vaccinial_myeliltis post-vaccinial_myelitis2 post-vaccinial_myelitis3



Last Updated on Sunday, 14 March 2010 04:13
 


Page 9 of 14